Aperçu Histoire A voir A faire Plages Vie nocturne Cuisine Shopping Se déplacer Comment y arriver Informations touristiques

londres

Tinos

Informations générales:  Tinos joue le même rôle chez les orthodoxes que Lourdes chez les catholiques. Chaque année, des milliers de pèlerins venant de toute la Grèce visitent l'île et l'église de la Vierge Marie, en espérant qu'elle accomplira des miracles pour eux. L'île est également peuplée de nombreux catholiques.

Avec ses paysages relativement verts et montagneux, où de minuscules chapelles et pigeonniers sont éparpillés ça et là, Tinos est une très belle île. Il y a beaucoup de villages, et il faut prendre la peine d'explorer les environs en voiture. Tinos est une île assez ventée, c’est pourquoi la mer peut être très agitée autour de l’île. C’est peut-être la raison pour laquelle les Grecs anciens croyaient le Dieu des vents vivait ici.

Les habitants vivent traditionnellement de l'agriculture, de l'élevage et du marbre vert qui a joué un rôle important dans l'économie depuis l'antiquité. Ce marbre a été utilisé pour la construction du Louvre à Paris et du Buckingham Palace à Londres, ainsi qu'Athènes au 19ème siècle.

Histoire:Peu de preuves archéologiques ont été trouvées, mais on croit que Tinos était habitée au 2ème millénaire avant J-C, probablement par un peuple d'Asie mineure. Les Ioniens s’y sont installés au 10ème siècle avant J-C.
Selon la mythologie l'île était à l'origine appelée "L’île des serpents", Ofioussa, en raison des nombreux serpents qui s’y trouvaient. Poséidon les a tous chassé et est devenu par conséquent un dieu important pour les gens du coin.
Au 5ème siècle avant J-C, Tinos a lutté avec les Athéniens contre les Perses, et est devenu membre de la Ligue de Délos. Après cela, les Macédoniens ont envahi l’île, pour être remplacés par les Romains au 2ème siècle avant J-C. Avec Delos, l’île était considérée comme une île sainte, et les grecs de l’antiquité venaient ici pour le culte de Poséidon, Amphitrite et Déméter, pour boire de l’eau ayant le pouvoir de guérison.
Comme la plupart des îles de la mer Egée, Tinos a été constamment attaquée par des pirates et, par conséquent, les habitants vivaient dans les montagnes pour plus de protection.
L'île a fait partie du duché de Venise, avec pour centre Naxos, à partir le 13ème siècle. Les Turcs ont conquis l'île en retard, en 1715. Les habitants des îles environnantes y ont cherché refuge puisqu’elle est restée vénitienne assez longtemps. C’était le cas même après l'invasion turque, puisque quelques Turcs s’y étaient installés.
Depuis Tinos est devenue relativement autonome, l'économie a prospéré au 18ème siècle, et l’île est parfois appelée "Little Paris" puisqu’il s'agit d'un lieu cosmopolite, avec des habitants venus de toute l'Europe. Néanmoins, Tinos s'est rudement battue contre les Turcs et la guerre d'indépendance a éclaté en 1821. Beaucoup ont été tués et l'île a été inondée de refugiés.
La période de l’histoire la plus difficile pour Tinos a été la Deuxième Guerre Mondiale alors que l'île était isolée et que de nombreux habitants mourraient de faim. En 1940, le navire de guerre grec Elli a été torpillé par un sous-marin italien, le "Delfino", qui était basé dans le port du Lakki à Leros, une des plus grandes bases navales italiennes de la Méditerranée pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Chaque année, le 15 août, la Grèce honore les marins et officiers morts dans l’ Elli, en jetant à l’endroit précis où le navire a coulé des couronnes de fleurs et en pratiquant des cérémonies.

A voir:La caractéristique dominante de Tinos est sa basilique Evaggelistria Panagia (Vierge Marie évangéliste). Elle a été construite après qu’une nonne ait une vision d'une icône de la Vierge Marie en 1823, qui a ensuite été trouvée en creusant dans le domaine. Un puits d’eau douce a aussi été trouvé lors des recherches. L'église est située sur une colline dans Chora, et vous y accéderez par des escaliers. Dans l'antiquité, il y avait aussi un temple de Dionysos à Tinos.

L’impossibilité d’avoir des enfants est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles le pèlerinage est fait. Lorsque une femme se rend sur l'île pour cette raison, elle promet à la Vierge qu'elle donnera son nom à son prochain enfant si elle tombe enceinte. Lorsque l'enfant est assez grand, il est emmené à Tinos pour être montré à la Vierge. C’est pour cette raison qu’il y a des centaines de Maria et Despina et Panagiota dans tout le pays, non pas parce que leurs grands-parents était nommés ainsi, mais parce qu'ils ont été demandé à la Vierge Marie de Tinos. A Chora, vous trouverez aussi un musée archéologique.

Le pèlerinage n’est bien sûr pas la seule raison d’aller à Tinos. C’est une île magnifique, avec de nombreux petits villages à visiter. Par exemple Moundatos, Ktikados, Hadzirados, Kardiani, Volaka, avec ses énormes rochers, Isternia, Kambos, Steni et Pyrgos, le plus grand et peut-être plus joli village. A Pyrgos, vous pourrez visiter l'atelier du sculpteur Giannoulis Halepa ainsi que les musées d'artistes de Tinos.
La grotte de Gastrion près de Kionia est fascinante avec ses inscriptions remontant à l'Antiquité. Ici, vous pourrez aussi voir les vestiges d'un temple de Dionysos et des thermes romains.

Sur le Mont Exobourgo, une citadelle vénitienne dominait jusqu'à ce qu’elle soit détruite par les Turcs en 1715. Les Jésuites y vivaient et vous pourrez voir une église catholique ainsi qu’une église orthodoxe ici.
Le couvent de Kechrovouni vaut vraiment le détour. Il remonte au 11ème siècle, et aurait été construit après que trois sœurs en ait eu une vision. C'est là que vivait la sœur Pelagia, qui eut la vision de l'icône Evaggelistria. Il y a également un petit musée à visiter.

A faire:Tinos est un endroit parfait à explorer à votre manière. Le nombre de villages, 750 églises et la nature saisissante font de Tinos une des îles les plus intéressantes de Grèce.

Plages :les plages les plus populaires de Tinos sont probablement celles d’Agios Fokas et des alentours de Porto. Vers Kionia vous trouverez aussi quelques plages, et nombreuses sont les baies de la côte Est.

Vie nocturne : Comme partout ailleurs en Grèce, Tinos a une vie nocturne active. La plupart des endroits sont à Chora, mais ne vous attendez pas à passer des soirées « sauvages ». Tinos est d'abord et avant tout une île de vacanciers grecs, qui ont une attitude beaucoup plus détendue par rapport à l'alcool.

Cuisine :La spécialité locale de Tinos est une sorte d'omelette avec des saucisses et du fromage. Il existe aussi de nombreuses sortes de sucreries. Il y a beaucoup de tavernes sur l'île et vous trouverez la plupart à Chora, même s’il y a aussi de nombreux endroits au bord des plages et dans les villages.

Shopping :Vous pourrez acheter divers objets religieux tels que des icônes, des crucifix, des komboskinia (sorte de chapelet) et des bougies. Pour un shopping plus laïque, rendez vous dans le village de Volaka, où vous pourrez trouver des paniers faits main et à Pyrgo, vous trouverez divers souvenirs fabriqués à partir du marbre local.

Se déplacer :Il existe un très vaste réseau d'autobus, mais vous pouvez également louer des voitures et des scooters, ce qui est fortement recommandée si vous voulez vraiment découvrir l'île. Un certain nombre de taxis sont également à votre disposition.

Comment y arriver :La meilleure façon d’accéder à Tinos est de prendre l'avion pour Athènes, ou peut-être Mykonos, et de prendre le ferry à partir de là. Du port du Pirée ou de Rafina, vous pourrez prendre des ferries ou catamarans ( pendant l’été) pour Tinos, Andros et Mykonos. Pour vous rendre à Rafina vous pouvez prendre le bus KTEL de la zone de Pedion Areos à Alexandras et de la rue Patission à Athènes.

Informations touristiques :

A propos de Tinos* numéros de téléphone *
Supeficie:195 sq. km
Population: environ 8000 habitants
Distributeurs de billets: Oui
Café internet: Oui
Aéroport: Non
Tour operators:
Association Hôtel:

Tinos carte
 


Code international : 0030
Code local: 22830
Hôpital:22210
Taxi:
Police:22255
Office du tourisme:
Aéroport:
Police portuaire: 23770
info

 
Tinos