Mykonos

Mykonos c'est la St Tropez grecque. Une île magnifique dans les Cyclades, qui ressemble exactement aux cartes postales: de petites maisons blanches avec des fleurs et des volets bleus, des rues peintes, des moulins à vents, des pigeonniers, une myriade de petites églises et de superbes restaurants et cafés.

mykonosLa plupart des "jet setters" grecs ont une maison là-bas ou y passent leurs vacances d'été, et la vie nocturne y est particulièrement active. Vous pouvez alors y rencontrer de nombreux excentriques. Mais même si Mykonos est une île de la fête et de la nuit, les décibels n'y sont pas aussi forts qu'à Kos ou Ios et vous pouvez y dormir en paix.

Mykonos a la réputation d'être une île particulièrement visitée par les homosexuels, mais ce n'est pas l'entière vérité. Le public gay y est présent, mais c'est aussi et surtout un endroit glamour pour les gens riches et célèbres, ce que vous comprendrez très clairement lorsque vous jetterez un œil aux prix sur les menus.

L'île était très pauvre autrefois. Les gens survivaient en pêchant et en cultivant la terre dure, et la principale industrie était la construction de bateaux. Le tourisme s'est intensément développé à partir des années 50 et les locaux ont vis-à-vis de cela une double attitude: reconnaissants car le tourisme a sauvé l'économie de l'île, mais ils ont aussi le sentiment que tout a été englouti à son profit.

mykonos moulinsArchitecture: A l'exception de la capitale de Mykonos, Chora, on remarque dans toute l'île l'architecture traditionnelle des Cyclades: de petits cubes blancs, d'un seul étage le plus souvent, répartis dans le paysage comme de petits glaçons. La ville de Mykonos cependant offre un autre style architectural, unique dans la région: de part et d'autres de ruelles étroites et enchevêtrées on peut voir des maisons rappelant le style médiéval.
On accède à chaque maison par une volée de marches drues, parallèles à la rue, sous lesquelles l'espace servait autrefois de cellier. En haut des marches, on trouve un petit balcon de bois peint qui surplombe la rue étroite et touche quasiment le balcon correspondant de la maison d'en face. Là non plus vous ne trouverez pas les traditionnels blanc et bleu grecs: les parties en bois des maisons de la ville de Mykonos sont peintes de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, et le contraste avec les murs blancs à la chaux et le bleu du ciel est absolument superbe.

Paysage: En dehors de la capitale Chora, les endroits à forte densité de population sont peu nombreux. Des villages et des hameaux s'éparpillent à flanc de coteaux. Quelques endroits offrent des complexes touristiques de plus grande envergure, mais toujours d'une manière sympathique et agréable.
L'île étant soumise aux vents venant des quatre directions, vous verrez très peu d'arbres dans le paysage, mais de nombreux rochers éparpillés à travers la campagne qui donnent un côté étrange et désolé contrastant singulièrement avec l'activité sophistiquée de la ville.

Histoire

D'après la mythologie, c'est à Mykonos que Hercule aurait tué les géants. Les rochers autour de l'île seraient leur corps!
Les premiers colons connus furent les Ioniens au IXème siècle avant J.C. L'île, comme toutes celles environnantes, tomba ensuite sous la domination des Athéniens, des Macédoniens puis des Romains.
Les Vénitiens la conquirent en 1207 et en firent un Duché jusqu'à l'invasion des Turcs dans la première moitié du XVIème siècle.
Tous les écoliers grecs ont étudié la vie de Mando Mavrogenous qui a repoussa les Turcs lorsqu'ils essayèrent de débarquer sur l'île en 1822, un an après le début de la Guerre d'Indépendance. Sa maison est toujours visible dans la Chora.
Mykonos fut finalement libérée en 1830, épuisée par la guerre, et ce n'est que plus d'un siècle plus tard grâce à l'émergence du tourisme, qu'elle put réellement se remettre sur pied.

A voir

La capitale, Chora, est le plus bel endroit à explorer. Promenez-vous, allez aux moulins à vent, nourrissez les pélicans Petros ("la pierre") et Irini ("la paix"), prenez un verre dans le petit port et visitez l'église Parapotiani. Et bien sûr: faites du shopping!
Il y a également 5 musées: le musée archéologique, le musée populaire, le musée maritime, le musée culturel, et un musée privé avec des collections particulières de vieux meubles.
La plupart des musées de Mykonos sont situés dans la rue Enoplon Dynameon, qui est l'une des rues les plus actives de la capitale durant l'été. Depuis le front de mer, tournez à droite du bureau de vente des tickets de ferry dans la rue Matogianni, continuez cette rue jusqu'à la fin, puis tournez encore à droite: vous tombez dans la rue Enoplon Dynameon. Vous y trouverez le Musée Maritime Egéen (ouvert de 10h30 à 13h00 et de 18h30 à 21h00), le Musée Populaire et la Maison de Léna (ouverte de 18h30 à 21h00). A côté de ces musées, vous pourrez également voir la maison où naquit Giannis Svoronos, un célèbre archéologue et numismate grec.
Un peu plus loin, juste avant les trois puits, vous trouverez les églises St Georges, construite au XVème siècle avant J.C., et Ste Barbara et St Fanourios, construite en 1883.

petite Venise de MykonosDerrière l'école primaire de Mykonos vous trouverez la place principale de la Chora: "Laka", une oasis de verdure au milieu des murs blancs de la ville, avec des eucalyptus, des palmiers, toute sortes de boutiques, restaurants, café et cafétérias. Vous y trouverez également le bureau de poste.
En continuant à l'ouest de cette place, vous arriverez au plateau qui porte les fameux moulins à vent. C'est l'un des points de vue les plus typiques de Mykonos. Autrefois, les gens y venaient de toutes les Cyclades pour y moudre leur grain de blé ou d'orge.
Juste en dessous des moulins se trouve le quartier de Alefkandra, ou la "petite Venise". Son nom Alefkandra tire son origine du fait que ce quartier était celui où les femmes de Mykonos venaient laver leur linge.
En continuant vers le nord votre promenade à travers les ruelles tortueuses de la "petite Venise", vous tomberez bientôt sur l'église Paraportiani, qui est un autre des points de vue de Mykonos. L'église Paraportiani est en réalité composée d'un assemblage de 5 églises différentes. C'est l'un des bâtiments les plus photographiés de Mykonos, et la blancheur de ses murs contraste de façon saisissante avec le bleu du ciel et de la mer. Avec le temps, sa structure semble s'être métamorphosée en une masse qui ressemble par endroits à un iceberg scintillant sur le rivage et en d'autres points à une grosse meringue dégoulinante de sucre.
paraportiani eglise de mykonosDe Paraportiani, le "Kastro" (château) et la partie ouest de la ville sont très proches. Vous y verrez le bâtiment municipal avec son toit de briques rouges. De ce point, vous pourrez profiter du panorama sur la promenade de Mykonos. De l'autre côté, la station de taxi de la place Manto, où vous admirerez la statue de Manto Mavrogenous, héros local de Guerre d'Indépendance, l'équivalent de Laskarina Bouboulina pour l'île de Spetses.
Le village de Ano Mera vaut lui aussi le détour: petit, joli et calme, vous pourrez y visiter le monastère et le petit musée de l'église datant du XVème siècle.
Des excursions quotidiennes pour Délos, l'île sacrée de la Grèce antique, sont proposées. Leto y aurait donné la vie à Apollon et a Artémis au-dessus d'un palmier. Il est impossible de passer la nuit sur l'île, mais une visite s'y impose, car elle regorge de sites archéologiques.
Vous pouvez aussi organiser une visite à Tinos, l'île voisine, qui est l'île sacrée de la Grèce moderne. L'église de la Vierge Marie qui s'y trouve est un lieu de pèlerinage incontournable pour des milliers de grecs orthodoxes chaque année. C'est également une très belle île qui mérite le détour.

A faire

Vous trouverez bien sûr de nombreuses plages, des spots de plongée, mais aussi de l'équitation, des piscines…
Des excursions quotidiennes vers différentes plages, Délos ou Naxos sont organisées.
Pour profiter de la ville de Mykonos dans le calme, visitez-la le matin, lorsque les fêtards nocturnes sont en train de reprendre des forces pour profiter de la nuit suivante. Flâner dans les ruelles blanches de Mykonos au petit matin est une expérience inoubliable. Buvez un café dans la petite Venise, et prenez en photo l'église immaculée de Paraportiani. En fin de matinée, allez ensuite vous baigner sur l'une des nombreuses et superbes plages de l'île.

Plages

Les plages sont souvent surpeuplées. Les petites criques du sud de l'île valent le détour. Plati Gialos et Elia sont deux plages très renommées. Au-delà de Plati Gialos vous trouverez les plages célèbres de Parga, Paradise et Super Paradise, que vous pouvez atteindre par bateau au départ de Plati Gialos.
Au nord, vous trouverez la plage de Agios Stefanos, ou celle de Kalafatis pour les amoureux de planche à voile.
Ormos, Agios Giannis, Agrari, toutes ces plages et bien d'autres encore ont fait de Mykonos l'île la plus visitée de Grèce.

Vie nocturne

La plupart des bars et des clubs sont dans la Chora. Ils sont très tendance et les prix souvent exorbitants. Des "beach parties" sont aussi organisées tout au long de l'été: gardez un œil sur les affiches qui les annoncent. Pour les amoureux de musique grecque (Ellinadika) le bar le plus populaire est le Giuzel (anciennement "9 Muses") à l'est de Akti Kambani. Aux Trois Puits vous trouverez les fameux Aegli, un des points chauds de la nuit à Mykonos, et de l'autre côté de la rue les bars Asteria et Coo.
Au bar Caprice de la petite Venise vous pourrez admirer chaque après-midi des couchers de soleil inoubliables. Non loin, le très connu Scandinavian. Le célèbre bar gay Pierro's a déménagé au deuxième étage d'un bâtiment de la place Agia Kyriaki, au-dessus du bar Manto, tandis que le Remezzo voisin, renommé El Pecado Remezzo, reste un des hauts lieux de la nuit. La fête dure jusqu'au matin et se poursuit le plus souvent au-delà dans les bars des plages de Mykonos, comme le Cavo Paradiso ou le Tropicana à la plage Paradise, le Super Paradise bar de la plage Super Paradise, le Sol Y Mar de Kavo Livadi ou le Elia bar de la plage Elia.

Cuisine

Vous trouverez des restaurants grecs aussi bien qu'internationaux, dont la plupart sont situés dans Chora, la capitale. Les spécialités de l'île sont le "Louza Loukaniko" (une sorte de saucisse spéciale), et le "Kopanisti" (un fromage frais de chèvre avec beaucoup de poivre).
En réalité, vous trouverez à Mykonos toute sorte de nourriture, depuis les souvlaki et Gyros jusqu'aux pâtes italiennes ou pizza, des crêpes, des restaurants de haute cuisine ou des tavernes de poisson. Vous trouverez des plats locaux dans les cafétérias et tavernes le long de la promenade, en particulier au snack bar "Yalos" de Vassiliki, juste en face du marché aux poissons où vous pourrez vous régaler avec un verre de ouzo accompagné de "mezzés" grecs, de calamar frit, de poissons ou d'une énorme portion de saucisse locale à des prix très raisonnables.

Shopping

Les boutiques folkloriques pullulent à Mykonos, et un joli souvenir à rapporter est une copie de figurine d'art cycladique (jouant de la flûte, priant, pensant…) dont les originaux datent de plus de 6000 ans. L'or est également de bonne qualité, et vous pouvez aussi trouver des vêtements, des céramiques, des textiles, ou même des antiquités si vous êtes prêts à payer le prix. Les boutiques de modes sont situées dans la rue Matogianni, avec de grands noms comme Prince Olivier pour les vêtements ou Folli Follie pour les accessoires. Vous trouverez les joailliers grecs de renom, comme Ilias Lalaounis dans la rue Polykantrioti, en face de la galerie d'art de Giannis Galatis.
Si vous souhaitez rapporter quelque chose de plus régional et traditionnel vous pourrez trouver dans la rue Zouganeli des pâtisseries comme les gâteaux aux amandes (les fameux "Amygdalota") de la boutique d'Efthymiou. Une boutique de produits faits à base d'huile d'olive grecque est également à votre disposition: The Olive Oil Shop, située dans la même rue en direction de la ville. Vous pourrez vous procurer des produits locaux comme le Kopanisti à l'épicerie Lykos ("le loup") dans la rue Matogianni, ou encore à la taverne "Spilia", à côté de l'école primaire de la rue Enoplon Dynameon, où le propriétaire vend ses propres productions.

Se déplacer

De nombreuses lignes de bus, ou des locations de vélos et de deux roues sont proposés. Il est aussi aisé de trouver des taxis, et des services de bateaux vous transportent vers les différentes plages. La nuit toutefois, si vous résidez loin du centre, il est parfois difficile de trouver un taxi, car leur nombre est limité et la clientèle de noctambules nombreuse. Si vous louez une voiture, ayez en tête que vous ne pouvez circuler dans le centre, et que le parking est souvent problématique pendant la haute saison.
Il y a 3 parkings autour de la ville. Une bonne idée si vous visitez l'île pour la première fois est de faire une promenade de 30 minutes à une heure en taxi pour découvrir la ville et l'île. Certains chauffeurs comme Christos sont de très bons guides touristiques qui vous feront découvrir les endroits les plus importants et les plus belles plages, tout en vous racontant de nombreuses anecdotes.

Comment y arriver

Mykonos possède son propre aéroport. Il y existe aussi de très bonnes connexions par ferry avec le port du Pirée (Athènes) ou de Rafina et avec les autres îles de Cyclades. Les Catamarans Super Fast assurent la connexion en quelques heures toute l'année, et à partir du mois d'avril de petits bateaux assurent le transfert vers Paros ou les autres Cyclades. Vous pouvez également visiter Délos, avec des départs quotidiens à 10h00 depuis le quai ouest situé à côté de l'Hotel de Ville, retour à 13h15

Informations touristiques

A propos de Mykonos
Superficie: 46 km²
Population: environ 6000 habitants
Distributeurs de billets: Oui
Aéroport: Oui
Plus haut sommet:
Internet café: Oui
Tour Operators:
Mykonos carte
Code international: 0030
Code local: 22890
Aéroport: 79000
Taxi: 22400
Police touristique:22100
Police portuaire: 22218
Police 22716
Société de Téléphone grecque (OTE):22139
Ambulance: 71418
Centre de santé:23994

mykonos isola