Kea

Kea est une petite île des Cyclades qui a été connu du monde moderne lorsque le frère du Titanic, le Britannica, a coulé au large de ses côtes en 1916. L'épave est toujours là, et l’activité constante autour d’elle est constante.
L'île en elle-même est un charmant petit coin de paradis, et est encore un lieu authentique à visiter. Il y a quelques tavernes et cafés, et le rythme de la vie est lent et confortable. Kea est une excellente alternative pour ceux qui veulent s'éloigner des îles bondées, mais qui ne veulent pas le calme total.
Les habitants de l'île vivent essentiellement de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche.

Histoire

Kea était autrefois appelée « l’île de l’eau », Ydroussa, et on pense que le nom est lié aux nymphes, qui vivaient ici selon la mythologie grecque. L’île était si belle que les dieux, jaloux, envoyèrent un lion pour ravager les terres et persécuter les nymphes. Les nymphes fuirent, et l'île s’assécha. Keos, demanda alors de l’aide au fils d'Apollon, Aristeus , qui construisit un temple en hommage à Zeus (la plus haute divinité), qui envoya la pluie. Cet hommage lui plu , et les nymphes et les eaux furent de retour, et donnèrent Kea une terre fertile et de bonnes récoltes.
L'île fut habitée dès le néolithique, et plus tard, au 6ème siècle, le poète Simonide y naissait. L'île était assez prospère, et elle était connue pour sa « loi Kean », qui fit se suicider 70 citoyens en buvant de la pruche, plante poussant sur l'île. Au 13ème siècle, l'île fut gouvernée par les Vénitiens, et 300 ans plus tard par les Turcs. Pendant ce temps, Kea a souvent été perquisitionnée par les pirates, et les habitants en ont beaucoup souffert. Il n'est donc pas surprenant que Kea fut l'une des premières îles grecques, à s'inscrire dans la guerre d'indépendance en 1821. En 1930, l’île a été libéré.

A voir

Vous pourrez voir le célèbre Lion de Kea, ou Lionda. Il s’agit d’une énorme sculpture archaïque du lion mythique (voir histoire).

Le monastère de Panagia Kastriani est également à visiter, et vous pourrez y séjourner dans l'une de ses petites chambres. La construction du monastère remonte au 18ème siècle.

A Ioulis il y a aussi quelques églises, ainsi qu’une ancienne acropole. Il y a aussi des vestiges de temples dans Korissia.

A faire

Sur beaucoup de plages de Kea vous pourrez pratiquer des sports nautiques et le beach-volley. Vous pourrez également pêcher en compagnie d’autres amateurs ou encore faire du mini-golf.

Plages

Kea offre de nombreuses plages de sable, dont Otzias, Koundouros et Korissia. À Koundouros vous trouverez la plupart des sports nautiques.

Vie nocturne

Il n'y a pas vraiment de vie nocturne à Kea. Koundouros et Ioulis semblent être les meilleurs endroits pour aller boire un verre, même si les deux villages proposent surtout des cafés et tavernes plutôt que des bars.

Cuisine

Il y a quelques excellentes spécialités locales à déguster dans les tavernes de Ioulis, Koundouros, Korissia et Vourkari. Les saucisses, le "Paspala"(plat de porc), le fromage et le vin sont inévitables, ainsi que les bonbons au miel local.

Shopping

Il n'y a pas beaucoup de boutiques de souvenirs à Kea, à la place, vous trouverez beaucoup de céramique fait main, de pièces en bois sculptées et ou d’articles en cuir.

Se déplacer

Un bus local vous emmènera dans les principaux villages. Je n'ai trouvé aucune info sur la location de voiture ou de vélo.

Comment y arriver

L’île est un peu difficile d’accès, car il y a peu de liaisons par bateau. La meilleure chose à faire est de prendre l'avion pour Athènes, puis prendre un ferry-boat ou un hydroglisseur.

Informations touristiques

A propos de Kea
Superficie: 131 km ²
Population: environ 1800 habitants
Distributeurs de billets: Oui
Internet café:
Plus haut sommet: Prophitis Elias, 568 m
Aéroport: Non
Niveau des prix: moyen
Kea carte
Code international: 0030
code local: 22880
Hôpital:
police portuaire : 21344
Police touristique: 21100
Informations touristiques:
Société de Téléphone Grecque(OTE)