Ikaría

Ikaría est probablement l'une des plus belles îles grecques. Elle est très montagneuse, offre de charmantes vallées verdoyantes, des faucons sauvages, et quelques plages magnifiques ainsi que quelques endroits tout à fait inaccessibles.
Bien que n'étant pas une île très touristique, vous trouverez l'essentiel ici: sports nautiques, vie nocturne, magasins et voitures de location. Les habitants de l'île vivent de la pêche et de l'agriculture, et beaucoup travaillent sur des bateaux ou sont impliqués dans le tourisme. Le vin icarien est produit ici et réputé depuis l'antiquité.
L'île est souvent surnommée l'île rouge, puisque la majorité de ses habitants appartiennent au parti politique de gauche. L'île a été utilisée comme lieu d'exil pour les communistes après la fin de la Seconde Guerre mondiale et c'est ce qui explique la position politique du peuple d'Ikaría. Le célèbre écrivain grec, Ménélas Lountemis, a notamment été exilé sur l’île. L'isolement et la pauvreté ont contraint beaucoup d'habitants d'Ikaría à immigrer, principalement aux États-Unis d'Amérique. 

Histoire

Selon la mythologie, c'est ici qu’Icaros est tombé et a été enterré, après avoir volé trop près du soleil pour s'échapper de la Crète avec son père Dédale. Depuis, l'île porte son nom et la mer qui entoure l’île est appelée Icarion. Elle est parfois très houleuse et souvent les insulaires qui voyagent du Pirée à l'archipel du Dodécanèse sont conscients que, dans la région, ils trouveront certainement une mer agitée. Tous les navires qui se rendent à l'archipel du Dodécanèse ont besoin d’environ 2-3 heures pour traverser le détroit de Mykonos à Ikaría et Patmos.

En général, les noms de lieux en Grèce commençant par un «I» ont un passé «pré-grec » et les premiers habitants qui s’y sont installés étaient des tribus de Pélasges.

Les Ioniens sont venus d'Asie Mineure au 9ème siècle avant J-C, et au 5ème siècle, l’île faisait partie de la lutte contre les Perses.

Les Romains ont conquis la majeure partie de la Grèce au 2ème siècle avant J-C, et après l'effondrement de l'Empire romain, l'île a appartenu à l'empire byzantin. Tout comme le reste de l'archipel grec, Ikaría était constamment attaquée par des pirates, et au 13ème siècle, les Vénitiens se sont emparés de l’île.

Les Turcs se sont installés à Ikaría à partir du début du 16ème siècle, et à cette période, tous les insulaires s’étaient installés dans la montagne pour se protéger des pirates et des Turcs.

Les hommes d’Ikaría se sont révoltés contre les Turcs en 1912 et l’île a été rendue à la Grèce à cette même date.

A voir

En général, Ikaría est une île qui mérite d'être explorée, car il a vraiment de jolis petits villages et des plages.

A Agios Kiriakos, vous trouverez un musée archéologique.

Therma est une station thermale avec des sources radioactives chaudes, que nombreux visitent afin d'être soignés de diverses indispositons, comme par exemple les rhumatismes ou la stérilité. Il peut y avoir beaucoup de monde ici, puisque de nombreux Grecs de tous les coins viennent à Ikaría uniquement pour les bains.

Le monastère Evaggelistrias est actif, et ouvert aux visiteurs. Assurez-vous cependant d’être habillés de manière appropriée: épaules couvertes et jupes longues pour les femmes, pantalons longs pour les hommes.

À Kambos, vous pourrez visiter un musée archéologique avec des objets divers provenant des fouilles dans la région. L'ancienne capitale était ici à l’époque. Elle a été appelée Oinoe ( «vin») puisque la production de vin est importante.
Il y a aussi un ancien monastère à voir, appelé Theoctistis ( «Dieu construit»).

A Nas vous pourrez voir les ruines d'un temple dédié à Artémis.

A faire

Des sports nautiques peuvent être pratiqués sur l'île, et la plongée est aussi très agréable. Profitez des bains chauds de Therma et faites des excursions dans la nature époustouflante. Apportez une paire de jumelles si vous êtes intéressés par les oiseaux.

Plages

Il y a beaucoup de belles plages de sable sur l'île. Vous pourrez trouver un assez grand nombre de plages totalement isolées, mais il y a aussi des plages plus accessibles comme Armenistis, Kambos et Evdilos.

Vie nocturne

Ikaría n’est pas une île de noctambules, mais vous pourrez tout de même trouver quelques endroits agréables à Agios Kirikos et Armenisti. En Août, l’île peut être très fréquentée, et la vie nocturne s'anime vraiment: il y a même une discothèque à Armenisti!

Cuisine

La plupart des tavernes sont à Agios Kirikos et Armenisti, et si vous êtes saturés de la nourriture traditionnelle grecque il y a également quelques restaurants italiens. Essayez le vin de la région, il est produit depuis des années et est de très bonne qualité.

Shopping

Vous trouverez de nombreuses boutiques sur l'île où l'on vend de tout, des vêtements et des chaussures aux souvenirs et à l'artisanat traditionnel. Le vin d’Ikaría est un bon souvenir ou cadeau à ramener.

Se déplacer

Un bus local relie de nombreux villages, mais en basse saison, vous devrez prendre un taxi de la capitale à Armenistis. Il y a également quelques voitures à louer ainsi que des bateaux à Agios Kirikos qui pourront vous emmener à Therma et quelques plages.

Comment y arriver

Il existe plusieurs vols par semaine entre Athènes et Ikaría, mais l'île est également reliée par ferry-boats ou hydroglisseurs à Samos, Patmos, Kos, Kalymnos et Naxos, ainsi qu’au Pirée sur le continent.

Informations touristiques

A propos d'Ikaria
Superficie: 260 km ²
Population: environ 10 000 habitants
Distributeur de billets: Oui
Internet Café: Oui
Aéroport:
Plus haut sommet: Melissa, 1033m.
Association Hôtel:
Ikaria carte
Code international: 0030
Code local: 22750
Police: 22222
Police portuaire: 22207
Office du tourisme: 22346, 23322
Aéroport:
Gardes Côtes